Department Seminar - Antonin Carrier

Percevoir autrui comme moral ou comme sociable, pour quoi faire ?   Une des leçons les plus élémentaires émanant de la littérature sur la perception sociale est que la perception sert l'action. Ceci est surtout vrai pour les perceptions sur la dimension "Chaleur". Ainsi aura t-on tendance à approcher une

Start

28 November 2017 - 12 h 30 min

End

28 November 2017 - 14 h 00 min

Address

30 Avenue Antoine Depage - 1050 Brussels (Room DC8.322 - 8th floor, Building D, Campus Solbosch of the Faculty of Psychology and Educational Sciences - Université Libre de Bruxelles)   View map

Categories

Departement Seminar

Percevoir autrui comme moral ou comme sociable, pour quoi faire ?

 

Une des leçons les plus élémentaires émanant de la littérature sur la perception sociale est que la perception sert l’action. Ceci est surtout vrai pour les perceptions sur la dimension “Chaleur”. Ainsi aura t-on tendance à approcher une personne sympathique et à éviter une personne antipathique. Or nous savons aussi depuis une dizaine d’années que cette dimension “Chaleur” est composée de deux facettes, la moralité et la sociabilité. Une question s’impose alors : en quoi les perceptions de moralité et de sociabilité servent l’action ? Pour répondre à cette question, nous pensons qu’il est nécessaire de tenir compte de la nature paradoxale de la socialité humaine. L’Homme est un « animal social ». La présence d’autrui est nécessaire à son épanouissement, et son absence problématique. Mais l’Homme est aussi « un loup pour l’homme ». La nécessaire présence d’autrui peut également s’avérer problématique, parce qu’elle peut être synonyme d’agression ou d’exploitation. Nos recherches suggèrent que les tendances à l’action suscitées par les perceptions de moralité et de sociabilité ont pour fonction de répondre à ces deux problématiques. Dans une série d’études corrélationnelles et expérimentales, nous montrons que les perceptions de sociabilité (vs. moralité) donnent naissance à une motivation d’approche affiliative permettant de répondre à la problématique de l’absence d’autrui. Au contraire, les perceptions d’immoralité (vs. asociabilité) donnent lieu à une motivation d’évitement dont la fonction est de répondre à la problématique de la présence d’autrui.

** Le Dr. Antonin Carrier est chercheur en psychologie sociale à l’Université Catholique de Louvain (Belgique)

MORE DETAIL

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Research

Atero voluptatum ptatum eos et accusamus et iusto

Engage

At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus

Commitment

Ptatum eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus

Innovation

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem

CONTACT

Université Libre de Bruxelles
50 Avenue Franklin Roosevelt CP122
B-1050 Bruxelles, Belgium
Secrétaire: Luce Vercammen
Phone: +32 (2) 650 4643 Fax: +32 (2) 650 4045