Remarques:

Remarques:

*  Les sujets de mémoires présentés ci-dessous sont parfois co-dirigés et peuvent être effectués en binôme (ce sera même encouragé).

* Tous les mémoires exigent d’être en mesure de lire des références en anglais, d’avoir suivi le cours de méthodologie en psychologie sociale (ou lu attentivement le syllabus) et de ne pas être réfractaire aux statistiques.

  • Voir le groupe facebook de mes “mémorants” (https://www.facebook.com/groups/MemoKlein201718/“) pour les “mises à jour”.
  • Une réunion d’information sur les mémoires que je dirige sera organisée le jeudi 4 octobre à 16H00 (local sera confirmé sur le groupe facebook).
  • Un projet de 5-6 pages référencé et en format APA devra m’être remis pour le 10 novembre (voir groupe FB pour consignes précises)

 

  1. Adhésion aux théories du complot / complotisme. Notamment:
    1. Complotisme et relations intergroupes
    2. Complotisme et perception de patterns.
    3. Théories du complot commerciales.
  1. Genre:
    1. “Mythes de la beauté” et perception de la pilosité féminine (appliquer la théorie de Naomi Wolf vue au cours de psychologie interculturelle & du genre à la perception de la pilosité).
    2. Perception des emplois en fonction de la proportion de femmes qui les exercent: les emplois occupés par des femmes sont-ils dévalorisés parce que des femmes les occupent ou des femmes les occupent-ils parce que ces emplois dont dévalorisés?
    3. Objectification sexuelle en fonction de l’âge / de l’orientation sexuelle / de l’appartenance ethnique (demande compétences en photographie / retouches).
    4. Perception des normes sociales et auto-sexualisation chez les adolescentes.
    5. Objectivation sexuelle et perception du risque de victimisation: Comment l’objectification sexuelle d’une victime de violence ou de harcèlement influence-t-elle la perception du risque de victimisation ultérieure (dans le cadre de violences conjugales par ex.)
    6. Attitude vis-à-vis des sex-bots (robots sexuels) et corrélation avec les attitudes de genre.
    7. Attitudes féministes en fonction de l’appartenance religieuse/ethnique des femmes considérées et relation avec attitudes politiques.
  2. Comportement alimentaire chez des enfants de 10 à 14 ans.

Il s’agit ici d’analyser une base de données des comportements de santé (alimentation, alcool, drogue) chez un échantillon représentatif d’enfants et d’adolescents haynuiers. Hypothèses à développer sur base du questionnaire.

  1. Litéracie et compétences cognitives / crédulité (en collaboration avec Régine Kolinsky. voir liste des mémoires dirigés par cette dernière).
  2. La projection sociale et l’effet « Reine des Abeilles » 

Dans une organisation, lorsqu’une femme occupe un poste de pouvoir, les chances pour la suivante d’accéder à un niveau équivalent de responsabilités diminuent de 50%.  Ce phénomène appelé dans la littérature l’effet « reine des abeilles » permet de comprendre, au moins en partie, la place occupée par les femmes dans le monde du travail.

Ce mémoire vise à tester l’hypothèse selon laquelle la projection sociale serrait responsable de l’effet ‘reine des abeilles’, notamment à travers des jugements egocentriques qu’elle engendre. Plus spécifiquement, les femmes en position de pouvoir auraient la tendance à projeter leurs caractéristiques sur les femmes en position subordonnée, et par conséquent, bloquer l’ascension de ces dernières lorsque leurs caractéristiques ne correspondent pas aux caracteristiques projetées.

Type de mémoire : empirique

Nombre d’étudiants acceptés : 2

Directeurs de mémoire : Olivier Klein, Faculté de Psychologie et Sciences de l’Education

Claudia Toma, Solvay Brussels School of Economics and Management

 

La diversité, oui, mais pas pour moi ! (claudia.toma@ulb.ac.be)

La diversité est sans doute un aspect crucial à promouvoir dans notre société, un moteur d’innovation et progrès. Les individus et les organisations sont en général d’accord que la diversité est bénéfique et nécessaires pour évoluer. Mais cela est souvent en contraste avec les choix des individus (qui préfèrent interagir avec des gens comme eux) et les politiques organisationnelles (qui sont rarement orientés vers le management de la diversité).

L’objectif de ce projet de recherche est de comprendre le phénomène de découplage de la diversité, à savoir l’écart entre le discours «politiquement correct» sur la diversité et sa mise en œuvre concrète. Plus spécifiquement, le mémoire pourrait traiter de l’écart entre ce que les personnes / organisations disent (croyances / valeurs) et ce que les personnes / organisations font (choix /politiques). Une alternative serrait d’étudier à l’écart entre la façon dont les personnes / organisations valorisent la diversité au niveau normatif (en général, pour les autres personnes / organisations) par rapport à la façon dont elles la valorisent personnellement.

Type de mémoire : empirique

Nombre d’étudiants acceptés : 2

Directeur de mémoire :  Claudia Toma, Solvay Brussels School of Economics and Management

 

La relation entre style vestimentaire formel et préférences des hommes et des femmes en matière de travail. (pinar.celic@ulb.ac.be)

De nombreuses études ont montré que le style vestimentaire (formel vs. décontracté) influe de manière cruciale sur la perception que l’observateur a de la personne qui porte ce style, mais aussi sur la perception de soi du porteur. Des études récentes ont montré que la formalité du style vestimentaire a un effet sur des processus cognitifs fondamentaux du porteur, notamment sur sa tendance à construire des catégories d’objets de plus en plus inclusives. En prolongeant ces études et les recherches antérieures qui ont révélé que ce style de traitement cognitif influence de nombreuses décisions dans la vie quotidienne, ce projet examine si le port de vêtements formels a un effet sur les préférences (non) liées au genre en ce qui concerne le travail, en influant sur l’inclusivité catégorielle.

Type de mémoire : empirique

Nombre d’étudiants acceptés : 2

Directeurs de mémoire: Pinar Celik, Solvay Brussels School of Economics and Management

 

Ethical leadership  (pinar.celic@ulb.ac.be)

Les leaders doivent souvent faire face à des crises où leur éthique est remise en question. Le présent projet vise à examiner l’efficacité des émotions exprimées par les leaders dans ces situations de crise. Le projet se concentre notamment sur l’effet des émotions négatives telles que la colère et la tristesse. En nous appuyant sur une approche fonctionnaliste des émotions, nous examinons la façon dont les observateurs perçoivent les réactions émotionnelles des leaders et la façon dont ces perceptions influencent ensuite l’attitude des observateurs vis-à-vis des leaders.

Type de mémoire : empirique

Nombre d’étudiants acceptés : 2

Directeurs de mémoire: Pinar Celik, Solvay Brussels School of Economics and Management

 

Olivier Klein

Professeur ordinaire

Head of CeSCuP

Instructions

 

  • Monsieur Licata ne pourra s’engager à superviser qu’un seul mémoire pour cette année académique.
  • Les personnes souhaitant réaliser leur mémoire sous ma direction peuvent prendre rendez-vous par courriel : licata@ulb.ac.be.

 

En collaboration avec Simona Lastrego :

Patrice Lumumba : un héros ou un martyr ? Mémoires collectives, identités sociales et relations intergroupes.

Le 30 juin 2018, la ville de Bruxelles inaugurait la place Lumumba en hommage à l’ancien (et premier) premier ministre congolais démocratiquement élu. Lors de cette cérémonie, un certain nombre de personnes, dont un grand nombre de militants belges issus de la diaspora congolaise, se sont exprimées au sujet de Lumumba mettant en avant différents aspects de sa vie. Certains ont mis en avant le fait qu’il ait été une victime du gouvernement belge, alors que d’autres ont préféré parler de lui en tant qu’héros congolais. Selon le modèle du Moral typecasting de Gray et Wegner (2009), les individus peuvent être perçus comme des agents (auteurs d’une action) ou des patients (qui subissent l’action) positifs ou négatifs. Chaque statut moral présente des coûts et des gains et éveille ainsi des réactions différentes des autres.

Le projet de mémoire que nous proposons aura pour objectif d’étudier la façon dont Patrice Lumumba est perçu au niveau moral par les membres de la communauté congolaise de Belgique. Un questionnaire sera réalisé afin de recueillir les réponses des membres de la communauté congolaise de Belgique.

Personne de contact : Simona Lastrego – simona.lastrego@ulb.ac.be

Lectures suggérées

Gray, K., & Wegner, D. M. (2009). Moral typecasting: Divergent perceptions of moral agents and moral patients. Journal of Personality and Social Psychology, 96, 505-520.        doi:10.1037/ a0013748

Klein, O., & Licata, L. (2003). When group representations serve social change: The   speeches of Patrice Lumumba during the Congolese decolonization. British Journal of         Social Psychology, 42, 571–593

Shnabel, N., & Nadler, A. (2008). A Needs-Based Model of Reconciliation: Satisfying the       Differential Emotional Needs of Victim and Perpetrator as a Key to Promoting         Reconciliation. Journal of Personality and Social Psychology, 94 (1), 116-132.

 

Laurent Licata

Professeur

`

1– Résistance face au féminisme au sein des communautés d’origine immigrée (3-5 mémoires) : Le sexisme et l’harcèlement sexuel sont présents à des degrés variables dans différentes communautés. Lorsqu’une communauté affiche un taux élevé d’inégalité entre hommes et femmes, on suppose alors la présence d’un taux élevé de comportements sexistes. Et lorsque cette communauté est d’origine immigrée – subissant des discriminations sur base d’une appartenance ethnique, culturelle ou religieuse – les femmes de cette communauté peuvent se retrouver tiraillées entre une lutte communautaire et une lutte pour leurs droits en tant que femmes au sein de leur communauté. La lutte féministe pourrait alors être perçue comme allant à l’encontre des intérêts de la communauté. Les études devraient explorer ce phénomène du côté des femmes qui s’inscrivent dans une lutte féministe et/ou du côté des hommes et des femmes qui réagissent (souvent négativement) à la lutte féministe au sein de leur communauté.
2– Réactions aux transgressions de normes individualistes et collectivistes (3-5 mémoires) : Dans le cadre d’une thèse qui examine l’évolution des normes individualistes en Chine contemporaine, les mémoires devraient proposer des études comparatives (Chine-Europe) des normes individualistes et collectivistes à travers les réactions exprimées par celles et ceux qui observent les transgressions de ces normes. Une attention particulière à l’effet du genre (de l’acteur qui transgresse, ainsi que de la personne qui réagit et qui juge) sur ces réactions.
3– L’intériorisation de la discrimination (1-2 mémoires) : Examiner ce phénomène chez les personnes d’origine immigrée, en fonction du genre et de l’origine. Les personnes doublement discriminées (femmes d’origine immigrée) seraient-elles plus victimes de ce processus ?
4– La discrimination dans les milieux scolaires (1-2 mémoires) : Le mémoire focaliserait soit sur une évaluation des pratiques qui luttent contre la discrimination au sein des écoles (vis-à-vis d’enfants « différents ») – par exemple, évaluer les pratiques mises en place pour l’intégration et l’inclusion, évaluer le tutorat qui vise à lutter contre le décrochage scolaire – soit étudier la perception de la discrimination et de ses formes par différents acteurs autour de l’école.
5– Les relations interpersonnelles et les processus de couple (3 mémoires) : Vous aurez le choix d’étudier l’un des phénomènes qui touche la vie de couple (hétérosexuel ou homosexuel) et qui sont explorés dans le cours qui porte le même nom.
6– L’acculturation (3 mémoires) : Examiner les processus sociaux et psychologiques qui influencent l’intégration des personnes d’origine immigrée dans la société d’accueil. Vous pouvez choisir entre étudier la perspective de la majorité ou celui de la minorité.

Assaad Azzi

Professeur ordinaire

`

En collaboration avec Sarah Miller

Les normes émotionnelles

Les normes émotionnelles correspondent aux normes sociales appliquées aux émotions. Elles indiquent comment se comporter de façon émotionnellement appropriée dans une situation donnée, c’est-à dire le type d’émotions qu’il est attendu de ressentir et/ou d’exprimer. Comme beaucoup de normes sociales, elles sont culturellement situées et implicites.

En raison du caractère normatif de l’école, ainsi que de la pertinence d’étudier l’apprentissage des normes à des âges différents, nous vous proposons d’étudier trois aspects des normes émotionnelles dans le cadre scolaire.

Sujet 1 : Adhésion aux normes émotionnelles et conséquences

Dans un premier mémoire, nous vous proposons de vous pencher sur les conséquences que peuvent entraîner la manifestation de comportements non conformes aux normes émotionnelles. Deux types de conséquences pourraient être étudiés:

  • D’une part, l’impact d’un comportement émotionnel non normatif sur le jugement social: comment est-ce que les autres élèves et/ou les enseignants jugent un enfant qui expriment ses émotions de façon différente, non conforme aux normes en vigueur? Est-ce que le comportement émotionnel influence la perception de caractéristiques telles que la sympathie et la compétence? Quelles seraient les conséquences sociales concrètes?
  • D’autre part, les conséquences sur l’individu qui n’adhère pas aux normes émotionnelles: est-ce que la non conformité manifeste dans l’expression des émotions peut avoir une influence négative sur l’estime de soi et/ou le sentiment de bien-être d’un enfant? Une autre approche consisterait à étudier l’impact de l’écart entre émotions ressenties et émotions exprimées sur le sentiment de bien-être.

Sujet 2 : connaissance des normes émotionnelles

Étant donné le caractère implicite des normes émotionnelles, il serait intéressant d’étudier dans quelle mesure les enfants ont connaissance de ces normes et si cette connaissance précède l’adoption, la mise en pratique de celles-ci. Une comparaison entre enfants d’âges différents pourrait être réalisée, ainsi qu’une comparaison entre des comportements émotionnels déclarés (via des vignettes, des questionnaires…) et réels (via des mises en situation réelles, jeux, observation…).

Sujet 3 : Normes émotionnelles et culture

Enfin, un mémoire pourrait traiter de l’aspect culturel tant dans l’adhésion aux normes émotionnelles (est-ce que les enfants issus de l’immigration manifestent davantage leurs émotions de façon non conforme aux normes en vigueur?), que dans le jugement social (est-ce qu’un comportement émotionnel non conforme sera jugé plus sévèrement quand il est exprimé par un individu issu de l’immigration?). Plusieurs origines culturelles et/ou sociales, associées à différents stéréotypes, pourraient être comparées.

 

En collaboration avec Pierre Fossion

ETUDE DES MECANISMES

Sujet 1 

Etude des mécanismes de résilience et de l’influence des traumas multiples et du sentiment de helplessness chez des patients en burn-out avant et après prise en charge à la clinique du stress du CHU Brugmann.

Sujet 2 

Etude des mécanismes de résilience et de l’influence des traumas multiples et du sentiment de helplessness chez des parents de patients hospitalisés en milieu psychiatrique (soit de jeunes adultes souffrant de schizophrénie, soit des enfants ou des jeunes ados hospitalisés en pédo-psychiatrie).

 

En collaboration avec Ilios Kotsou

PLEINE CONSCIENCE

Sujet 1 : Pleine conscience et résilience 

Dernièrement, la pleine conscience (« mindfulness ») est au cœur de nombreuses recherches scientifiques. Elle est appliquée avec succès tant dans la gestion du stress, la régulation de l’anxiété, la prévention des rechutes dépressives que comme traitement complémentaire dans de nombreuses pathologies, notamment chroniques. En ce qu’elle propose de changer la relation que nous avons avec nos expériences internes (sensations, pensées, émotions), la pleine conscience pourrait agir comme facteur de résilience pour des personnes exposées à des situations potentiellement traumatisantes.

Sujet 2 : Auto-compassion et burnout du soignant

Le concept de « compassion envers soi-même » s’est développé ces dernières années dans le domaine des thérapies dites l’approche « de pleine conscience ». Selon le modèle développé par Kristin Neff la compassion envers soi-même implique trois composantes: La bienveillance envers soi-même, la reconnaissance de son humanité et la pleine conscience. De nombreuses études tendent à montrer que la compassion pour soi a de nombreux effets positifs sur la santé mentale. En ce qu’elle propose un mode de relation à soi plus indulgent, particulièrement dans les moments ou l’individu se sent en échec, la compassion pour soi pourrait s’avérer être une ressource pour les soignants et un facteur protecteur contre le burnout du soignant.

Sujet 3 : Auto-compassion et comportements pro-sociaux

Le concept de « compassion envers soi-même » s’est développé ces dernières années dans le domaine des thérapies dites l’approche « de pleine conscience ». Selon le modèle développé par Kristin Neff la compassion envers soi-même implique trois composantes: La bienveillance envers soi-même, la reconnaissance de son humanité et la pleine conscience. De nombreuses études tendent à montrer que la compassion pour soi a de nombreux effets positifs sur la santé mentale. La compassion pour soi propose un mode de relation à soi plus indulgent. Cette recherche explorerait si elle favorise également les comportements pro-sociaux.

Christophe Leys

Professor

`

Utilisation détournée de médicaments psychotropes et réussite/échec académique

L’usage détourné de médicaments psychotropes par les étudiant.e.s durant les périodes d’examen est un sujet d’étude qui suscite un intérêt croissant chez les chercheur.e.s du monde entier. Les études menées à ce jour ont notamment mis en évidence que ce comportement se retrouve plus souvent parmi les étudiant.e.s en échec, qu’il est généralement accompagné par la consommation d’autres drogues licites (alcool) ou illicites et qu’il n’est pas uniquement motivé par la volonté de réussir son année (1). Une étude, réalisée en 2013 auprès d’étudiants de Gand et d’Anvers, met en lumière que 8% des étudiant.e.s ont utilisé des médicaments pour des raisons autres que médicales par le passé et 4.6% durant l’année précédente (2). Qu’en est-il pour l’ULB ? Cet usage est-il une pratique courante au sein de la communauté estudiantine ? Quels médicaments sont consommés ? Comment les étudiant.e.s se les procurent-ils.elles ? Les étudiant.e.s en médecine y ont-ils plus recours que les étudiant.e.s des autres facultés (3) ? Quelles sont les motivations incitant l’utilisation détournée de médicaments ? Quelles sont les facteurs de vulnérabilité (caractéristiques individuelles ou environnementales) associés à ce comportement ? L’objectif de ce projet, mené en collaboration avec Emilie Walewyns de l’asbl Modus Vivendi, est de répondre à ces questions en appliquant, a priori, une méthode quantitative qui pourrait, éventuellement, être complétée par une méthode qualitative.

(1) Milhet, M. (2015). Usages détournés de médicaments psychotropes par les adolescents et jeunes adultes. Revue de littérature. OFDT : Saint-Denis.

(2) Rosiers, J., Van Damme, J., Hublet, A., Van Hal, G., Sisk, M., Si Mhand, Y., et al. (2014). In Hogere Sferen? Volume 3. Een onderzoek naar het middelengebruik bij Vlaamse studenten. Brussel: Vereniging voor Alcohol en andere Drugproblemen.

(3) Sawahla, A. F. (2008) A descriptive study of self-medication practises among Palestinian medical and nonmedical university students. Research in Social and Administrative Pharmacy, 4, 164-172.

Attitudes vis-à-vis de la guerre et genre

Pourquoi les femmes sont-elles plus souvent opposées à la guerre que les hommes ? En réponse à cette question, la plupart des interprétations scientifiques adoptent une perspective de « propriété partagée » (voir, e.g., Adell Cook & Wilcox, 1991 ; Eagly, Diekman, Johannesen-Schmidt, & Koenig, 2004 ; Johnston Conover, 1993). Il a par exemple été proposé que les attitudes des femmes vis-à-vis de la guerre découlent de leur intériorisation des rôles sociaux qui leur sont imposés et des stéréotypes qui circulent à leur propos dans la société. Selon une autre explication, si les femmes rejettent plus souvent la guerre, c’est parce qu’elles la perçoivent comme étant une des manifestations les plus abjectes des sociétés dominées par les hommes ; sociétés qui les maintiennent dans un rôle subordonnée et limitent leur participation aux décisions politiques. Dans ce projet, l’idée serait d’effectuer une meta-analyse. Une telle analyse consiste à recenser toutes les etudes qui ont tenté d’expliquer les différences femmes – hommes en matière d’attitudes vis-à-vis de la guerre dans le but d’identifier les meilleurs facteurs explicatifs et de dégager de nouvelles pistes de recherche dont certaines pourraient donner lieu à l’élaboration et à la conduite d’une étude empirique.

Médias et stéréotypes sociaux

Le rôle que les médias jouent dans la transmission et donc le maintien, voire le renforcement, des stéréotypes est souvent pointé du doigt (e.g., Duckitt, 1992/1994). Et de fait, nombreuses sont les études qui mettent en évidence la présence récurrente de stéréotypes dans les médias (e.g., Ruscher, 2001). Si l’expression de stéréotypes dans les médias est parfois explicite, elle est parfois plus subtile. C’est notamment le cas quand les journalistes mentionnent l’origine ethnique des auteurs de crimes (van Dijk, 1993). Dans ce projet, l’objectif serait d’analyser les faits-divers de plusieurs quotidiens francophones et/ou néerlandophones sur une longue periode de temps. Une telle analyse permettra d’etudier l’évolution dans le temps de la pratique qui consiste à mentionner l’origine ethnique des criminels et d’identifier des facteurs explicatifs (la mention de l’origine ethnique est-elle une pratique immuable ? Certaines origines sont-elles plus souvent mentionnées ? Cette pratique fluctue-t-elle en fonction de la situation économique du pays, par exemple le taux de chômage ? Etc.).

Apprentissage et journaux de bord

Il n’est pas rare d’entendre les acteurs de l’éducation (enseignants, parents, élèves) se plaindre du manque d’efficacité des cours. Les apprenants oublient en effet souvent et vite ce qui leur a été enseigné parce qu’ils sont peu nombreux à organiser et/ ou à élaborer la matière une fois qu’ils ont quitté la salle de cours. L’apprentissage à long terme et la compréhension en sont négativement impactés, ce qui complique le transfert et l’apprentissage futur. Une technique qui peu permettre de surmonter ces obstacles est le journal de bord. Dans un journal de bord, les apprenants réfléchissent, après le cours, à ce qu’ils ont vécu pendant le cours avant de mettre le résultat de leur réflexion sur papier. Bien que tous les apprenants ne s’engagent pas avec la même intensité dans ce type d’activité, plusieurs études (Berthold, Nückles, & Renkl, 2007 ; Hübner, Nückles, & Renkl, 2010 ; Mc Crindle & Christensen, 1995 ; Nückles, Hübner, & Renkl, 2009) mettent en évidence que la tenue d’un journal de bord se révèle en général plus efficace que les techniques d’enseignement traditionnelles ; que ceci est d’autant plus vrai quand les stratégies cognitives et métacognitives de l’apprenant sont stimulées à l’aide d’instruction ciblées ; mais qu’il faut toutefois s’assurer que les instructions données s’adaptent bien aux déficits stratégiques initiaux de l’apprenant. A partir de ces constats, plusieurs questions de recherche émergent. Tout d’abord, qu’en est-il de l’efficacité du journal de bord épistolaire dans lequel deux apprenants réfléchissent ensemble à ce qu’ils ont vécu lors d’un cours ? Ensuite, le journal de bord ne doit-il son efficacité qu’à la stimulation des stratégies cognitives et métacognitives de l’apprenant ou, autrement dit, quid des stratégies émotionnelles ? Enfin, il serait également intéressant d’analyser le contenu de journaux de bord ayant obtenus des évaluations différentes.

Discrimination perçue basée sur le genre, doctorat et carrière académique

Plusieurs études suggèrent que le secteur académique est le lieu de pratiques discriminatoires à l’encontre des femmes qui peuvent être explicites ou implicites, volontaires ou involontaires, relationnelles ou institutionnelles, … Ceci se traduit notamment par le fait que les femmes sont parfois moins encouragées à terminer leur doctorat, moins intégrées dans le réseau professionnel de leurs promoteurs/trices, moins à même de satisfaire les exigences de mobilité internationale, etc. Tout en privilégiant une approche subjective, l’objectif est ici d’étudier cette question en analysant la disparité qui peut exister entre discrimination personnelle (i.e., dans quelle mesure une doctorante se sent discriminée en tant que femme) et discrimination groupale (dans quelle mesure une doctorante sent que les femmes sont discriminées dans le secteur académique ; Crosby, 1984) et ses effets sur l’intention de persévérer dans son doctorat et de faire carrière académique.

Nicolas Van der Linden

Post-Doc & Chargé de cours temps partiel

`

Avec Olivier Luminet (Olivier.Luminet@uclouvain.be)

  • Alexithymie et traitement de l’information émotionnelle
  • Emotions et mémoires collectives liées à la Belgique
  • Memory for somatic symptoms and its association with resting heart rate variability (in English)
  • Memory for sensory and affective characteristics of somatic experiences: a qualitative approach (English + Dutch necessary)