Approche intergroupe des croyances complotistes et (autres travaux)

Approche intergroupe des croyances complotistes et (autres travaux) Dr. Paul Bertin (Université Libre de Bruxelles, Center for Social and Cultural Psychology) Durant ce séminaire, Paul Bertin présentera son travail de thèse sur les croyances conspirationnistes ainsi les projets annexes dans lesquels il est impliqué (identification à l'humanité, supportérisme). Ci-après le

Start

16 November 2021 - 12 h 30 min

End

16 November 2021 - 14 h 00 min

Address

50 avenue Franklin Roosevelt, Unité de Psychologie Sociale CP122. Campus du Solbosch, bâtiment D, 8e étage, salle de séminaire (DC8.322).   View map

Categories

Departement Seminar

Approche intergroupe des croyances complotistes et (autres travaux)

Dr. Paul Bertin (Université Libre de Bruxelles, Center for Social and Cultural Psychology)

Durant ce séminaire, Paul Bertin présentera son travail de thèse sur les croyances conspirationnistes ainsi les projets annexes dans lesquels il est impliqué (identification à l’humanité, supportérisme). Ci-après le résumé de sa thèse :

Abstract. La recherche en psychologie sociale sur l’adhésion aux théories du complot connaît un intérêt croissant. Cependant, les processus et les conséquences intergroupes de ces croyances restent peu étudiés. Dans cette thèse, nous défendons l’idée que les croyances conspirationnistes peuvent être conceptualisées comme des stratégies de gestion de l’identité sociale. Ce processus identitaire serait particulièrement à l’œuvre dans le cas d’une forme d’identification sociale défensive, le narcissisme collectif, en permettant d’attribuer les faiblesses de l’endogroupe aux actions secrètes et malintentionnées d’exogroupes. En outre, une victimisation exacerbée de l’endogroupe motiverait l’adhésion à ces croyances. Nous avons enfin cherché à identifier certaines des conséquences sociétales de ces croyances conspirationnistes motivées au niveau intergroupe. Dans un premier chapitre, nous montrons que les croyances conspirationnistes à propos d’exogroupes sont un prédicteur important du rejet de la vaccination sur le COVID-19. Dans un deuxième chapitre, nous examinons les conséquences négatives des croyances conspirationnistes au niveau environnemental, et leur rôle médiateur de la relation entre narcissisme national et rejet de la science sur le climat. Dans un troisième chapitre, nous étendons l’études des conséquences négatives de ces croyances intergroupes aux discriminations envers les migrants, et nous testons les liens de causalité entre narcissisme national, perception de menace intergroupe, croyances conspirationnistes, et discriminations.

Dans un quatrième chapitre, nous testons dans le contexte de crises sanitaires l’idée qu’une perception exacerbée de la victimisation de l’endogroupe légitimerait le recours aux croyances conspirationnistes. Dans un cinquième et dernier chapitre, nous cherchons à répliquer nos hypothèses en contexte écologique (supportérisme lors de tournois internationaux de football). Nous présentons une analyse de contenus de tweets émis lors de la Coupe du monde de la FIFA 2018, ainsi que le matériel d’une étude longitudinale menée lors de l’Euro 2020. Ce travail souligne l’intérêt d’une approche intergroupe des croyances conspirationnistes ainsi que de leurs spécificités.

Le séminaire se tiendra à la fois en présentiel, et via la salle virtuelle Teams accessible par ce lien.

MORE DETAIL

Leave a Reply

Your email address will not be published.

CONTACT

Université Libre de Bruxelles
50 Avenue Franklin Roosevelt CP122
B-1050 Bruxelles, Belgium
Secrétaire: Luce Vercammen
Phone: +32 (2) 650 4643 Fax: +32 (2) 650 4045